Sortir

Vous avez envie de sortir ? Voici notre sélection d’idées pour ce week-end

Culture. Les vacances de la Toussaint touchent à leur fin. Avant de reprendre le chemin du boulot, ressourcez vous une dernière fois avec nos propositions de sortie à Toulouse et dans les environs.

Lecture 7 min
Photo d'Aurélien Zolli
Aurélien Zolli est seul en scène dans Vivant ! (©Compagnie du d barré).

Cinéma, spectacle, exposition... il y a de quoi faire à Toulouse et ses alentours pendant ce week-end du 4 et 5 novembre 2023. Voici nos quatre idées de sorties rien que pour vous.

Vivant ! De Aurélien Zolli à la Médiathèque José Cabanis

Et on commence avec un seul en scène plein d’émotions à ne surtout pas manquer à la Médiathèque José Cabanis de Toulouse. Lorsqu’il apprend la mort de sa sœur, Aurélien Zolli vient à peine de la quitter pour l’Islande. Ce voyage ne sera pas celui qu’il imaginait. Entre introspection, burlesque et théâtre d’objet, l’auteur et comédien chemine à travers son deuil. Son seul en scène invite à penser et rire avec nos morts. Un voyage en résilience… à dos de pandas !

Aurélien Zolli est diplômé de l’IEP de Toulouse et de l’École internationale de théâtre Lassaad de Bruxelles. Comédien et auteur de théâtre, il défend une création populaire au service de ses engagements solidaires et écologiques au sein du collectif toulousain Culture en Mouvements. Son spectacle lui a valu un prix au Festival Coup de Chapeau 2019.

Le dimanche 5 novembre, à 16 heures à la Médiathèque José Cabanis. Plus d’information ici.

Hommage à l’Actors Studio à la Cinémathèque

Extrait du film "Les désaxés" de John Huston
Les désaxés, de John Huston, avec Marilyn Monroe, Clark Gable et Montgomery Clift (©DR).

Jusqu’au 16 décembre, la Cinémathèque de Toulouse consacre un cycle de projections à l’Actors Studio. École d’acteurs et d’actrices aussi bien que laboratoire d’art dramatique et fabrique de stars oscarisables, l’Actors Studio est synonyme de légendes au premier rang desquelles les Magnificent Three : Montgomery Clift, James Dean et Marlon Brando. Il convoque également l’imaginaire et le mystère avec sa fameuse « Méthode ».

« Inspirée du Système Stanislavski (du nom du créateur du Théâtre d’Art de Moscou où il développa une manière psychologique d’incarner un personnage en puisant dans son vécu), la Méthode est le fer de lance de l’Actors Studio. Et elle va tout changer à Hollywood », explique Franck Lubet, responsable de la programmation de la Cinémathèque de Toulouse, avant de poursuivre :

Elle va irrémédiablement transformer la manière de jouer du théâtre et du cinéma américains. Dès lors, il s’agira de restituer la complexité des personnages en les libérant des archétypes qui les caractérisaient dans le cinéma classique des studios. Un travail minutieux basé sur des exercices sensoriels et une préparation très poussée des rôles, physique et psychologique, dont les moindres gestes sont motivés par une idée de la caractérisation des personnages, elle-même puisée par les acteurs dans leur propre mémoire affective et sensorielle. Il ne s’agira plus de jouer, mais d’être, d’incarner plutôt que d’interpréter. »

À voir ou à revoir ce week-end :

  • My Left Foot (My Left Foot : The Story of Christy Brown), samedi 4 novembre à 19 heures.
  • Shining (The Shining), samedi 4 novembre à 21 heures.
  • Les Désaxés (The Misfits), dimanche 5 novembre à 18 heures.
    Pour réserver vos billets, c’est par ici.

Le frisson Alberto Giacometti aux Abattoirs

Photo de l'œuvre d'Alberto Giacometti, "Le Chat"
Alberto Giacometti, "Le Chat", 1951, Plâtre pleint. Fondation Giacometti (©Succession Alberto Giacometti / Adagp, Paris 2023)

C’est l’exposition dont tout le monde parle à Toulouse depuis la rentrée. Le musée des Abattoirs de Toulouse consacre une rétrospective événement au sculpteur, peintre et graphiste moderniste suisse Alberto Giacometti jusqu’au 21 janvier 2024.

L’artiste est mondialement connu pour ses dessins et ses sculptures de personnages longilignes aux surfaces accidentées. L’exposition Le temps de Giacometti présentée au musée explore de manière inédite son art et sa vie dans le contexte de l’après-guerre, jusqu’à son décès en 1966.

Composée essentiellement grâce à la collection de la Fondation Giacometti – qui conserve les œuvres que l’artiste a gardées avec lui toute sa vie – l’exposition rassemble une centaine d’œuvres dont Le Chariot (1945), La Cage (1950) ou encore le célébrissime L’homme qui marche (1960).

Sans oublier un ensemble remarquable de peintures, afin de brosser une vaste fresque de l’artiste comme un acteur du monde de l’après-guerre, par ses créations, ses liens avec le monde intellectuel et artistique, ses expositions et ses écrits.

Artistes, artisans et créateurs vous donnent rendez-vous dans le 82

Photo de l'affiche su salon des créateurs d'art
(©Association Plein Vent)

Enfin, direction le Tarn-et-Garonne pour deux rendez-vous mettant à l’honneur les métiers d’art et la création. Et on commence avec la deuxième édition de l’exposition d’art à Castanet qui a lieu les 4 et 5 novembre à la salle des fêtes de la Mairie. Cet évènement vise à célébrer les artistes locaux. L’occasion pour les visiteurs de plonger dans un monde créatif où la peinture, la sculpture, les collages ou encore la poterie fusionnent harmonieusement. Entrée libre, samedi, de 14 h à 19 heures, et dimanche de 10 h à 18 heures.

Autre temps fort, le salon des créateurs d’art de Moissac. Après le succès de la première édition, la manifestation revient pour trois jours d’exposition et cette fois encore les artisans vont investir le Hall de Paris, situé au Place des Recollets. Entrée libre, samedi et dimanche, de 9 h à 18 heures.