Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Bons gestes

Agnès Bergon

Une circulaire de Matignon enjoint les ministères à faire preuve de sobriété énergétique : déclenchement de la clim à partir de 26°, et du chauffage en deçà de 19°, maintien des portes d’accès fermées lorsque la climatisation ou le chauffage est en marche, mobilités douces encouragées. Un appel au bon sens auquel les citoyens sont, grâce aux campagnes répétées de l’Ademe, depuis longtemps habitués. Mais qui semble avoir échappé à certains. Le ministère de l’Économie, jouant les bons élèves, a, dans la foulée, annoncé son propre plan d’action, ajoutant à ces mesures, un effort en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments, un verdissement de son parc automobile, le recours à la visioconférence… On attend que d’autres administrations lui emboîtent le pas. Des groupes de travail ont également été créés pour encourager collectivités et entreprises à faire de même… On regrettera juste que cette belle dynamique soit purement conjoncturelle, justifiée par « les tensions internationales » et l’indisponibilité d’une partie de notre parc nucléaire et non par une prise de conscience plus globale des enjeux climatiques.

Valentin Decary