Humeur

Carte scolaire

Thierry Carrère, avocat à Toulouse, ancien bâtonnier. (Crédit : DR)

Il est édifiant d’imposer la carte scolaire aux Français et de s’en affranchir pour soi-même. Pourtant domiciliés dans des quartiers paisibles, nos ministres de l’éducation nationale préfèrent scolariser leurs enfants dans des établissements privés de très haut niveau.
Plutôt que d’assumer ce choix, parfaitement honorable, chacun y va de son mensonge pour tenter d’accréditer un fumeux état de nécessité.
Difficile après de telles contrevérités, révélatrices d’un entre-soi élitiste, qui vise à conserver les mérites de l’ancien monde pour ses propres enfants, d’incarner les vertus éducatives de la vérité, de l’éducation pour tous et de la mixité sociale.