Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Dose

Agnès Bergon.

Vite ma dose… Trouver un créneau de vaccination disponible risque de devenir le sport le plus pratiqué. La progression d’Omicron contraint en effet l’État à mettre un sérieux coup d’accélérateur à la campagne de vaccination afin de permettre à nos concitoyens de bénéficier d’une troisième dose de rappel. Dans le même temps, Israël invite sa population âgée de plus de 60 ans à se soumettre à une quatrième injection… Laquelle pourrait bien nous concerner dans un très proche avenir… En attendant la cinquième, la sixième ?

Ce qui n’a guère de sens, si l’on en croit le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé qui affirmait récemment : « Des programmes de rappel sans discernement ont toutes les chances de prolonger la pandémie, plutôt que d’y mettre fin, en détournant les doses disponibles vers les pays qui ont déjà des taux de vaccination élevés, offrant ainsi au virus plus de possibilités de se répandre et de muter ». En observant les écarts de taux de vaccination entre la France (73 %) et l’Afrique du sud (23 %), où le variant a été découvert, on peut difficilement lui donner tort.

Agnès Bergon