Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Guerre

Jennifer Legeron

Les Français ont décidément une forte appétence pour le Made in France. Et la volonté des pouvoirs publics comme des entreprises de renforcer le « make in France » joue sur la tendance. La crise aurait donc changé la donne et affine le regard que porte la population sur la qualité, la notion d’écoresponsabilié qui forcément pèse sur le prix à débourser. À l’envie de consommer de façon plus juste, s’ajoutent les effets de la pandémie de la Covid-19 qui ont montré les limites de la dépendance à l’import.

Dans un paysage qui se veut plus tricolore, la plateforme en ligne Lesitedumadeinfrance.fr, premier moteur de recherche destiné à trouver des vêtements, bijoux ou jouets fabriqués localement, lancé en septembre, ne devrait pas peiner à se faire une place à l’approche des fêtes de fin d’année. Cependant face à Amazon qui a lancé, mi-octobre, sa boutique « Fabriqué en France », la guerre de la consommation n’est pas encore gagnée. Pendant ce temps-là, une autre guerre se joue dans l’ombre, celle de la contrefaçon qui représente pour l’État près de 10 Mds€ de pertes fiscales par an, selon la Cour des comptes. Qui va gagner ?

Jennifer Legeron