Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Lire

La lecture sera donc la prochaine grande cause nationale. Une belle idée qui doit, selon son promoteur, réconcilier les Français et la lecture. Notamment les plus jeunes, qui trop souvent rivés sur leurs écrans, ne lisent pas assez. L’Élysée cite déjà un chiffre. 40 M€ pourraient ainsi être débloqués pour rénover les bibliothèques et étendre leurs horaires d’ouverture, et pour l’achat de livres. Une initiative opportune, dont on espère qu’elle aura cependant plus de succès que d’autres grandes causes nationales. Un label qui, en mettant telle préoccupation en lumière, permet de lever plus facilement des fonds.
Ce fut le cas de la lutte contre le cancer, décrétée grande cause nationale à plusieurs reprises dans le passé. Mais qui se souvient de celle de 2013 dédiée à l’illettrisme ? Et dont on peine à mesurer les résultats. Les statistiques dont on dispose montrent que ce fléau a reculé. En 2004, la proportion de personnes illettrées parmi les 18-65 ans était de 9 %. Elle est passée à 7 %, soit 2,5 millions de personnes. Le hic, c’est que le chiffre date de 2011. Depuis, on a sans doute cessé de compter…

Agnès Bergon