Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Ouvrage

Sérieusement écornée par le mouvement des Gilets jaunes, la réforme des retraites, qui devait être un marqueur du quinquennat, pourrait ne pas survivre au virus mutant. Du moins dans sa forme actuelle, s’empresse-t-on d’ajouter au plus haut sommet de l’État, lequel récemment reconnaissait implicitement avoir péché par ambition, après avoir longuement prêché pour une réforme « extrêmement complexe » et du coup « porteuse d’inquiétudes ». Après des mois de débats, « tout est [à nouveau] sur la table », admet de son côté la ministre du Travail. « Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage… », écrivait Boileau dans L’Art poétique…
Au moins un consensus se dégage autour de sa nécessité. Reste à trouver le bon chemin entre réformes systémique et paramétrique, les partisans du recul de l’âge de départ à la retraite ayant déjà fait entendre leurs voix… avec le risque bien réel de tourner en rond. Reste aussi à trouver le bon calendrier. À un an de la présidentielle, pas sûr que le tempo soit idéal, compte tenu du climat plus que tendu dans lequel nous sommes entrés depuis quelques semaines.

Agnès Bergon