Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Récolte noire

Jennifer Legeron.

Décidément, cette rentrée ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. Si les dispositifs d’aides publiques sont désormais réservés aux secteurs directement impactés par les mesures liées à la pandémie et que le patronat craint la remontée en flèche des défaillances d’entreprise après l’annonce du locataire de Bercy, à l’occasion de la Rencontre des entrepreneurs de France organisée par le Medef, un autre secteur voit l’horizon se noircir. En effet, la récolte de vin 2021 s’annonce déjà comme « la plus faible du siècle dernier et du siècle actuel », souligne tristement Jean-Marie Fabre, président national des Vignerons indépendants de France.

Des pertes liées intrinsèquement à une météo capricieuse, et à un dérèglement climatique décidément bien enclenché par nos abus. Bien que face aux aléas climatiques, le vin ne coulera pas à flot cette année, la croissance des start-up pour les exportations du vin et de spiritueux ne s’est, elle, jamais aussi bien portée ! Ironie du sort. Le vin tricolore a repris des couleurs, du moins au premier trimestre 2021, avec une envolée des exportations de 43 % en valeur par rapport à l’an passé. Une dynamique qui risque de retomber comme un soufflé.

Jennifer Legeron