Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Reconquête

Agnès Bergon.

La France est-elle encore la première destination touristique mondiale ? Figé dans ses certitudes, l’Hexagone a depuis quelques années vu ses parts de marché se réduire au profit de nouvelles destinations tandis que les Français eux, grâce aux low cost, découvraient le monde. En cause, selon les spécialistes, un accueil pas toujours à la hauteur, un rapport qualité/prix pas vraiment favorable qui conduit les touristes à préférer les courts séjours, voire un déficit d’image, notamment vis-à-vis de la fameuse génération Y pour qui la France paraît moins sexy que certains de ses voisins européens.

En renvoyant chacun dans ses foyers, la crise sanitaire a-telle changé la donne, voire sonné le glas du tourisme de masse ? Trop tôt pour le dire. En attendant, le chef de l’État, qui a reçu en début de mois les acteurs du secteur, a annoncé pour la mi-novembre un plan de reconquête. Pour autant, si l’objectif est de ramener sur les Champs-Élysées les cohortes de touristes américains et asiatiques qui les ont désertés, on risque bien de passer à côté de l’essentiel.

Agnès Bergon