Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Crise énergétique : la Région renforce son soutien aux entreprises

Énergie. La collectivité va porter à 1,5 Md€ le montant de ses investissements en faveur de la transition écologique entre 2022 et 2030.

Crise énergétique : la Région renforce son soutien aux entreprises
Le 10 octobre, la présidente de la Région, Carole Delga (au centre) a signé avec RTE la charte d’engagement EcoWatt pour une consommation d’énergie plus responsable, en présence d’Agnès Langevine, vice-présidente, en charge du climat, du Pacte vert et de l’habitat durable, et d’Erik Pharabod, délégué régional de RTE. (Crédit : FABIEN FERRER - RÉGION OCCITANIE)

La Région Occitanie prévoit de doubler ses investissements en faveur de la transition énergétique entre 2022 et 2030, soit 1,5 Md€, portant le total de ses efforts en la matière à 2,2 Mds€ en 15 ans, soit depuis l’arrivée à la tête de l’exécutif régional de Carole Delga et le début de la prochaine décennie. C’est l’ambition que cette dernière a réaffirmée à l’occasion d’un point d’étape sur la mise en oeuvre de la stratégie Région à énergie positive, le 10 octobre à Toulouse. Cette stratégie repose sur la réduction de nos consommations énergétiques et la production décuplée d’énergies renouvelables.

La présidente de Région en a profité pour rappeler le chemin déjà parcouru. Selon l’élue, en six ans, 700 M€ ont ainsi déjà été investis à travers différents dispositifs dont une enveloppe de 95 M€ en faveur de la rénovation énergétique des lycées ; le soutien apporté à 317 communes du territoire pour les aider à mettre en oeuvre leurs projets de géothermie, chaufferies bois, parcs photovoltaïques, etc. ; la rénovation de plus de 1100 bâtiments publics ; l’accompagnement de 81 000 foyers dans la rénovation thermique de leur habitation à travers les écochèques logements pour un montant de 105 M€ ; l’accélération du déploiement des transports en commun, notamment ferroviaires avec 72 trains supplémentaires chaque jour ; 44 000 écochèques vélo à assistance électrique attribués pour 8,3 M€ ; 4650 éco-chèques voiture électrique ou hybride d’occasion distribués pour 6,7 M€. 40 M€ ont également été investis via l’Aris dans une vingtaine d’entreprises qui portent des projets en lien avec les énergies renouvelables (hydrogène, photovoltaïque, éolien flottant, etc.)

SOUTIEN ACCRU AUX ENTREPRISES

Pour faire face à la crise énergétique, la Région vient de mettre en place de nouvelles mesures pour soutenir les entreprises. Depuis le 1er octobre, les artisans peuvent ainsi bénéficier d’une aide à l’achat d’un véhicule électrique. Ce nouvel éco-chèque mobilité est dédié aux artisans à proximité des ZFE (zone à faibles émissions) de Toulouse et Montpellier pour l’acquisition de véhicules d’occasion ou neufs. Le dispositif sera accessible à l’ensemble des entreprises artisanales d’Occitanie. Le montant peut aller jusqu’à 3000€, sous condition de mise au rebut du véhicule et avec l’avantage de récupérer la TVA. La Région, qui proposera également une aide pour l’achat d’un vélo cargo jusqu’à 1000€, prévoit de mobiliser 2 M€.


>LIRE AUSSI : L’économie régionale encore résiliente, mais des incertitudes pour 2023


Parallèlement, la Région entend mettre en place de nouvelles solutions pour accélérer la transition énergétique des entreprises. C’est l’objectif du Pass « Transformation écologique » qui vise à soutenir les investissements réalisés par les TPE de moins de 20 salariés en faveur d’une réduction de leur facture énergétique. Cette aide est plafonnée à 10 000 €. C’est aussi la vocation de Fitteo, un fonds de 100 M€ qui vise spécifiquement la décarbonation des entreprises industrielles et tertiaires. Il permet de soutenir des investissements industriels lourds : gestion des déchets, isolation, remplacement de machines consommatrices d’énergie, production d’énergie verte en autoconsommation, installation de bornes de recharge… Deux projets ont finalisé depuis le lancement de Fitteo en mai 2021, ceux de Villeroy & Boch en Tarn-et-Garonne, et celui d’Andros, dans le Lot. 12 projets sont à l’étude représentant un investissement prévisionnel de 56 M€. L’objectif est de réduire de 130 GWh les consommations énergétiques des secteurs industriels et tertiaires.

En parallèle de ces mesures, et pour répondre à l’urgence, les services de la Région et d’Ad’Occ, l’agence régionale de développement économique, ont reçu pour mission de dépister, via la plateforme Hub Entreprendre, les entreprises les plus en difficulté pour les accompagner dans un premier temps vers le bouclier tarifaire énergétique de l’État. À l’instar des rapprochements opérés au début de la crise sanitaire de 2020, la collectivité et les services de l’État en région prévoient de travailler ensemble en vue d’accompagner au mieux les entreprises et leurs salariés en définissant conjointement des mesures adaptées et ciblées. Une première cellule de veille associant également les représentants locaux des filières et branches, les consulaires et les intercommunalités devait ainsi avoir lieu le 14 octobre.

Agnès Bergon