Informations régionales économiques et juridiques
141e année

La Région développe la mobilité en Tarn-et-Garonne

Transports. Cinq nouvelles lignes de bus ont été déployées dans le département.

La Région développe la mobilité en Tarn-et-Garonne
Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région chargé des transports. (Crédit : SÉBASTIEN POUCHARD)

Depuis la rentrée, cinq nouvelles lignes de cars sont proposées aux habitants, salariés et étudiants de Tarn-et-Garonne, au tarif de 2 € maximum le trajet. Elles assurent une desserte du lundi au vendredi toute l’année (sauf la ligne 807) : entre Castelsarrasin, Valence d’Agen et Lamagistère (ligne 802) ; entre Lauzerte, Moissac et Castelsarrasin (ligne 807 à horaires variables durant la période estivale) ; entre Verdun-sur-Garonne, la Zone Grand Sud Logistique et Montauban (ligne 811) ; entre Pompignan, Montech et Castelsarrasin (ligne 814) ; et entre Bruniquel, Nègrepelisse, Saint-Etienne-de-Tulmont et Montauban (ligne 830). Les dessertes de Castelsarrasin, Moissac, Beaumont-de-Lomagne, Caussade et Montauban ont, elles, été améliorées, avec souvent la création de nouveaux points d’arrêt et l’augmentation des fréquences.

Une priorité face aux défis d’aujourd’hui

Ces adaptations du réseau aux besoins des usagers par la Région Occitanie visent non seulement à « faciliter les mobilités du quotidien » et à « désenclaver les territoires » mais aussi « préserver le pouvoir d’achat » et à « réduire les émissions carbones ». C’est ce qu’est venu expliqué récemment Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région chargé des transports à l’occasion d’un déplacement dans le département, en compagnie notamment de Marie Castro, vice-présidente de la Région chargée de la formation professionnelle, Patrice Garrigues, conseiller régional, président du comité départemental des mobilités, Isabelle Laveron et Rodolphe Portoles, conseillers régionaux.


>LIRE AUSSI : Le Tarn-et-Garonne a la reconquêtes des friches


Pour la présidente de Région, Carole Delga, « le développement des transports en commun est une priorité pour répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain. La Région apporte donc des solutions concrètes et durables pour les trajets du quotidien. Il s’agit ainsi de contribuer à la réduction de nos émissions carbones en proposant des solutions de transports en commun moins chères, permettant de préserver le pouvoir de vivre des habitants. Ainsi dans le Tarn-et-Garonne, le réseau de cars liO se développe et compte désormais 14 lignes, garantissant à chaque Communauté de communes la desserte par au moins une ligne régulière. La mobilité pour tous à prix réduits, c’est la vocation de notre réseau de transports liO ».

Rédaction GdM