Informations régionales économiques et juridiques
141e année

La Région Occitanie accélère sa transition énergétique

Environnement. La région Occitanie dévoile son Grand Plan régional pour le « pouvoir de vivre et la souveraineté ». Un budget de 200 M€ est débloqué pour limiter la consommation énergétique, produire des énergies renouvelables et protéger le pouvoir d’achat des habitants.

Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie
Carole Delga, présidente de Région Occitanie (Crédit : DR)

La région Occitanie n’a de cesse de renforcer ses actions en faveur de la transition écologique et met ainsi les bouchées doubles dans ce sens, autant du côté des particuliers que des entreprises. Elle garde dans le viseur un objectif ambitieux, celui de couvrir d’ici 2030, 46 % de la consommation du territoire par des énergies renouvelables.

Outre de vastes projets déjà entamés pour le développement de l’éolien en mer flottant et de l’hydrogène vert, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga a dévoilé lors d’une conférence de presse du 29 juin, un plan pour le « pouvoir de vivre et la souveraineté ». Autrement dit, une enveloppe de plus de 200 M€ va être déployée dans les cinq prochaines années pour accompagner les citoyens – notamment les plus modestes – ainsi que les chefs d’entreprise dans la transition énergétique. « L’urgence climatique toujours plus prégnante et la crise ukrainienne, nous imposent d’accélérer vers plus de souveraineté énergétique et de modifier profondément nos modes de vie », rappelle la présidente de Région. Pour ce faire, 10 mesures prioritaires ont été ciblées portant sur trois leviers d’action majeurs : la mobilité des habitants, l’efficacité énergétique des entreprises et la participation citoyenne. La Région accentue notamment son soutien financier à l’achat d’un véhicule électrique et à la rénovation énergétique.

UN PLAN À 200 M€ ET 10 MESURES PHARES

Depuis 2019, la collectivité offre une aide à l’achat pour des véhicules électriques d’occasion qu’elle souhaite démocratiser. Aujourd’hui, elle étend ce dispositif aux véhicules neufs. Cette nouvelle aide sera accessible aux particuliers non imposables, (soit 50% de la population régionale) pour un montant jusqu’à 5000€, dès ce mois de juillet. Depuis le lancement de ce dispositif, la Région a déjà accompagné l’achat de 4000 véhicules propres avec un coût moyen du véhicule d’occasion de 10 500€, via un budget de 5,7 M€. Cependant, la problématique des bornes rechargeables persiste.

En vue de pallier ce manque, la Région a décidé de dégager un budget de 25 M€ pour installer 5000 bornes supplémentaires d’ici 2027. Les artisans, à proximité de la ZFE (Zone à faibles émissions) opérationnelle depuis mars 2022, pourront aussi bénéficier d’une aide à l’achat d’un véhicule électrique. « Il est hors de question que les artisans intervenant à l’intérieur de la ZFE soient pénalisés parce que leur véhicule est trop ancien et donc trop polluant », estime la présidente de Région. Ainsi, un nouvel écochèque, dédié aux 200 000 artisans que compte l’Occitanie, sera mis en place, avec un montant pouvant atteindre 3 000 €.

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Au-delà des déplacements plus verts, la rénovation des logements est une autre priorité du plan de la Région qui entend lutter contre les passoires thermiques. Depuis l’an dernier, l’Occitanie a ainsi accompagné près de 80 000 foyers. Pour simplifier davantage les démarches et rendre encore plus accessible son dispositif Rénov’Occitanie, le Conseil régional lance un numéro unique, le 3010, pour accéder à l’ensemble des services de Rénov’Occitanie, opérationnel depuis le 1er juillet. Cependant, malgré les aides allouées, « certains ménages n’entament pas les travaux, faute de pouvoir avancer la somme nécessaire pour démarrer les chantiers », constate Carole Delga qui a, en marge, décidé de mettre en place un dispositif d’avance de subvention pouvant s’élever jusqu’à 20 000 €.


>LIRE AUSSI : Tourisme : l’Occitanie se prépare à un été exceptionnel


La Région propose, à travers le dispositif Rénov’Occitanie, un accompagnement pour la réalisation d’un diagnostic thermique du logement, soit en vue d’une réduction de 40% des consommations, soit pour atteindre le niveau de performance BBC rénovation. De leur côté, les petites entreprises pourront, elles, prétendre à un « Pass efficacité énergétique ». L’objectif du dispositif est de leur permettre de réaliser les études nécessaires à la réalisation de travaux d’économie d’énergie. « Elles pourront bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 10 000 € pour un diagnostic et identifier des solutions », précise Bertrand Vivancos, conseiller régional, membre de la commission « Urgence climatique ».

De son côté, Christian Assaf, président de l’Agence régionale Energie-Climat (Arec), appuie l’importance pour les entreprises de réduire leur consommation sans axer leur trésorerie vers cette problématique. Depuis 2016, la Région a accompagné la rénovation énergétique de près de 1 000 bâtiments publics, pour un montant global de 25 M€. Pour aller plus loin, la Région met aussi en place un outil dédié aux investissements lourds dans l’industrie, baptisé Fiteeo (Financeur pour l’Industrie et le Tertiaire de l’Efficacité Energétique en Occitanie). Doté d’une enveloppe de 10 M€, il propose le portage clé en main des projets de transition énergétique des entreprises sur leurs sites tels que la gestion des déchets, l’isolation, le remplacement d’actifs consommateurs d’énergie, la production d’énergie verte en autoconsommation, ou encore l’installation de bornes de recharge…

IMPLIQUER LES CITOYENS ET LA JEUNESSE

Parmi les autres grandes actions dédiées cette fois au territoire et au développement d’une filière des énergies renouvelables, figurent notamment le développement de l’agrivoltaïsme, l’autoconsommation totale à partir d’installations solaires photovoltaïques, l’implantation d’une Méga Factory de panneaux solaires photovoltaïques en Occitanie, le lancement du Fonds Occigen, fonds souverain pour la transition énergétique, la construction d’une filière innovante autour de l’éolien en mer flottant ou encore l’accélération de l’hydrogène vert. De fait, la Région mobilise 100 M€ dans le cadre du Plan pour l’avion vert qui vise à accélérer la transformation de la filière, dont 10 M€ pour les métiers de demain et le renouvellement des compétences.

Enfin, la Région entend impliquer davantage les citoyens au sens large dans une démarche plus « green » à travers le Pack « Aux EnR, citoyens », avec notamment une subvention pour l’accompagnement de collectifs citoyens pour la réalisation d’études préalables à l’émergence de projets plus petits. La jeunesse constitue également une cible phare pour s’engager dans un avenir plus vert. À ce titre, La Région organisera à partir de fin 2022 les premières Assises régionales de la jeunesse ayant pour thème la transition énergétique et le changement climatique. À suivre.

Jennifer Legeron