Informations régionales économiques et juridiques
141e année

E-logik, une solution de stockage ouverte aux PME

Logistique. Le Toulousain, qui propose des solutions d’externalisation logistique innovantes, attaque le marché des PME.

Fondateur de E-logik - logistique - stockage
Thierry Dupré, fondateur de E-logik.

Naviguant à travers les crises, les e-commerçants doivent prévoir le stockage de plus grands arrivages. Pour répondre à leurs besoins, E-logik déploie des solutions logistiques externalisées. Une activité en croissance de +65% en 2020, +45 % en 2021, et de +12 % depuis le début de l’année. L’entreprise toulousaine, fondée par Thierry Dupré en 2008, compte aujourd’hui près de 150 000 m2 d’entrepôts flexibles, répartis dans plusieurs régions françaises, à travers un réseau de 26 adhérents.

500 PME VISÉES

« En mars dernier, nous avons reçu des dizaines d’appels de la part des PME qui rencontraient, elles aussi, des problèmes d’approvisionnement, dû également aux conséquences de la crise ukrainienne, et qui s’interrogent de fait sur l’augmentation des prix des containers. Elles désirent aujourd’hui arrêter de faire du flux tendu et stocker davantage en France. Auparavant, une société qui commandait 100 pièces les recevait sous cinq à six jours. Les délais, aujourd’hui, ont été multipliés par trois et les prix d’acheminement par dix parfois. Ce qui conduit les entreprises à modifier leurs habitudes de commandes. Mais ce faisant, elles se retrouvent confronter à un manque de place. Nous avons ainsi décidé d’ouvrir nos services à ces entreprises et de répondre à leurs enjeux », détaille Thierry Dupré.


˃ LIRE AUSSI : Design : le toulousain Voltex voit (très) grand


Une diversification qui pourrait peser 30 % du CA de l’entreprise, avec pour l’heure, une trentaine de demandes émanant uniquement de la métropole toulousaine. Avec l’ouverture de son offre aux PME, elle ambitionne de capter autant de nouvelles entreprises que d’e-commercants, soit près de 500 clients supplémentaires.

GESTION DES STOCKS À DISTANCE EN TEMPS RÉEL

La force de la PME occitane réside notamment dans sa solution de gestion de stocks à distance et innovante, baptisée e-Kan, développée un an après sa création. Un package éprouvé sur lequel l’entreprise entend faire la différence face à une concurrence qui devient de plus en plus accrue en termes de stockage, et ainsi avancer ses pions sur d’autres parts de marché. La pépite toulousaine conserve ainsi une longueur d’avance. « Nous avons développé une solution pour les e-commerçants orientés vers le B to C, lesquels ont un référentiel produit qui tourne beaucoup et, de fait, une gestion du stock agressive. Grâce à elle, les PME bénéficient d’une visibilité en temps réel. Elles peuvent connaître le seuil de réapprovisionnement, gérer la carte de réception, etc., tout est géré automatiquement. C’est notre ADN. »

ANALYSE PRÉDICTIVE DES LIVRAISONS

Autre atout selon l’entreprise : une facturation à l’emplacement immobilisé au jour le jour. « Nous souhaitons principalement apporter une valeur ajoutée sur la valorisation des colis, la rapidité des réexpéditions, etc. Nous ne proposons pas une logistique traditionnelle, mais au contraire, la possibilité d’avoir plusieurs références sur un emplacement. À cela, s’ajoute désormais une gamme 100 % responsable au niveau de l’emballage. » Parmi les projets de E-logik, figure également le développement d’une activité de conseil en vue « d’aider les e-commerçants qui ont leur propre logistique à mieux se structurer », indique le gérant. Pour aller encore plus loin dans l’innovation, l’entreprise s’est rapprochée de la jeune pousse toulousaine, OKP4 – fondée par Emmanuel Aldeguer, expert du data driven marketing et Fabrice Francioli, expert en cybersécurité – qui développe un protocole open-source décentralisé permettant de créer des écosystèmes incitatifs au partage de données et de connaissances. L’objectif de ce partenariat est de mettre au point d’ici cet hiver un module d’analyse prédictive des livraisons.

DÉMÉNAGEMENT PRÉVU

En attendant, la PME qui réunit au total 300 collaborateurs sur toute la France (dont une douzaine à Toulouse pour les entrepôts et une quinzaine pour les fonctions supports) s’installera dans de nouveaux locaux en septembre – situés en face de son emplacement actuel – ce qui lui permettra de doubler sa surface. Le groupe E-logik incluant la société E-logik innovation et réseau, qui compte 26 entrepôts dont trois en Occitanie, Montauban et Montpellier, aimerait en atteindre une trentaine d’ici la fin de l’année. Le groupe, qui pèse 25 M€ (dont 3M€ à Toulouse), lorgne aussi au-delà des frontières hexagonales et a déjà pris la route de la Suisse.

Jennifer Legeron