Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Manufactures de proximité : le projet Design numérique et artisanat, lauréat

Numérique. Soutenu par la préfète de Tarn-et-Garonne, le FabLab Origami de Caylus a été retenu dans le cadre de l’Appel à manifestation d’intérêt « Manufactures de proximité », porté par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) à travers le programme « Nouveaux lieux, nouveaux liens », avec l’appui de France Tiers-Lieux.

Manufactures de proximité : le projet Design numérique et artisanat, lauréat
(Crédit : Pixabay)

Les « Manufactures de proximité » sont des tiers-lieux, espaces de production et de travail mutualisés, destinés à des communautés de professionnels, représentant diverses filières (agroalimentaire, multifilières, bois, métiers d’art, bois, métal, fabrication numérique, écoconstruction, industries culturelles, textile, réemploi, mobilités durables, transition écologique, céramique, châtaigne, chaussure…). Elles contribuent ainsi à la relocalisation de la production et au renforcement économique des territoires fragiles : les petites et moyennes villes, les zones rurales, les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Une fois labellisées, les Manufactures de proximité reçoivent, en moyenne, 250 K€ de subvention de l’État pour démarrer leur investissement, consolider leur modèle économique et acheter du matériel nécessaire à leur communauté professionnelle. Elles bénéficient également d’un programme d’ingénierie pluriannuel. 100 Manufactures ont été labellisées au total dont, depuis le 18 juillet, celle portée par le consortium nommé « Design numérique et artisanat » qui réunit la communauté de communes Quercy Rouergue et Gorges de l’Aveyron, la Chambre des métiers et l’association « artisan numérique ».

UN TIERS-LIEU AU COEUR DE CAYLUS

La création et l’extension du tiers lieu situé sur la commune de Caylus est un des projets phare du territoire. Le projet de manufacture de proximité s’inscrit dans une démarche commune entre ces trois structures dans la volonté de travailler à la fabrication d’un écosystème associant le numérique et l’artisanat, les étudiants-concepteurs et les artisans. Mais c’est aussi une volonté de revitaliser l’activité de la commune de Caylus et du département en offrant une formation innovante.


>LIRE AUSSI : Illumo Robotics place ses robots dans la chaîne logistique


Implanté au coeur du village, le projet a débuté en 2007 et consiste à offrir sur un espace dédié de près de 1200m2 plusieurs services à un public élargi : usagers, professionnels, scolaires et collectivités territoriales limitrophes. Les services proposés sont les suivants : Fablab Origami, (créé en 2016), France services (2020), Fabrique de Territoires (en 2021), médiathèque, salles des associations et de formation, hôtel d’entreprises, cabinet d’architecte. Les étudiants du Centre universitaire de Montauban en master design et les stagiaires des chambres consulaires de Tarn-et-Garonne sont des utilisateurs réguliers du laboratoire existant.

ARTISANAT NUMÉRIQUE

Le site de la Fabrique de Caylus recueillera les machines numériques déjà acquises par le Fablab (découpe laser, fraiseuse numérique, découpe plasma, imprimante 3D…). Le site sera complété d’ateliers et équipements artisanaux des métiers métal et bois : scies, découpe à jet d’eau, outil de soudure… Le site est conçu également pour permettre aux étudiants designer et artisans d’utiliser des établis et des machines portatives.

La Manufacture s’attellera à « fabriquer » les compétences d’un « artisanat numérique » en plein essor et permettre à l’industrie et l’artisanat local d’embaucher des professionnels formés aux métiers essentiels (bois, métal, terre…) et aux technologies de fabrication numérique. Lieu d’enseignement, la mise en place d’un mastère « Design numérique appliqué à l’artisanat » s’inscrit comme un élément clé de la Manufacture. Il sera accessible par huit modules annuels aux étudiants designers, au public qualifié en reconversion et aux salariés de filières artisanales et microindustrielles par le biais de la formation continue.

Rédaction GdM