Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Portes du Tarn : H2V formalise un nouveau projet de site de production d’hydrogène

Énergie. La filiale du groupe Samfi voit dans son implantation près de Toulouse d’importantes opportunités.

Le projet d’H2V sur le parc d’attractivité des Portes du Tarn. (Crédit : maquette H2V Industry)

La commercialisation sur le parc d’activités des Portes du Tarn se poursuit. Sa localisation aux portes de Toulouse et sa démarche d’économie circulaire attirent en particulier des entreprises spécialisées dans le Cleantech. C’est le cas de la société H2V, qui porte un projet de site de production d’hydrogène renouvelable. Le 28 juillet, cette dernière a signé un contrat de réservation qui lui permettra de réaliser l’étude de faisabilité de son projet de site de production d’hydrogène renouvelable sur le parc d’activités des Portes du Tarn. Une étape préalable à l’issue de laquelle devrait s’opérer la signature d’une promesse de vente courant 2023.

Cette signature fait suite à la validation du projet de la société H2V par les élus du Comité d’Engagement et de Suivi des Portes du Tarn qui s’est tenu le 8 juin dernier. H2V est la filiale du groupe industriel français Samfi, engagé depuis deux décennies en faveur de la transition énergétique avec les parcs éoliens Samwind, les parcs solaires Samsolar, les stations-service avec Distry, les transports Malherbe – dont une partie de la flotte roulera à l’hydrogène dès 2023 – et donc la production d’hydrogène renouvelable. La vocation d’H2V est de produire de l’hydrogène renouvelable pour remplacer l’hydrogène gris, en vue de décarboner l’industrie, très émettrice de CO2. Son projet de production d’hydrogène renouvelable dans le parc d’activité des Portes du Tarn permettrait par ailleurs de contribuer à la décarbonation du secteur de la mobilité lourde (camions, autocars, BOM,etc.) également très impactant en CO2.


> LIRE AUSSI : La Région Occitanie accélère sa transition énergétique


La proximité des aéroports de Toulouse Blagnac, Castres, Carcassonne et Perpignan représente également un débouché intéressant pour l’hydrogène qui serait produit localement et servirait à l’élaboration de carburants de synthèse. Pour Alexis Martinez, directeur général de H2V, ce projet d’implantation constitue une nouvelle opportunité porteuse de développement. « Je me réjouis de cette perspective et du dynamisme des collectivités territoriales impliquées au sein des Portes du Tarn. H2V a vocation à s’insérer dans l’écosystème H2 tarnais en complément des acteurs déjà fédérés », précise-t-il.

Le parc d’activités des Portes du Tarn s’étend sur 198 hectares autour des communes de Saint-Sulpice-la-Pointe, dans le Tarn, et Buzet-sur-Tarn en Haute-Garonne. Une société publique locale d’aménagement (SPLA) Les Portes du Tarn a été créée pour Émener à bien la mission d’aménagement de ce parc d’activités mixte à vocation industrielle. Pour son président Christophe Ramond, « accueillir la société H2V sur Les Portes du Tarn est totalement cohérent et complémentaire avec la stratégie à long terme de l’État, de la Région et de notre territoire pour cette filière d’avenir. » Les Portes du Tarn est le premier parc d’activités en France à avoir appliqué le principe d’économie circulaire, dès sa conception.

Rédaction GdM