Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Floatee : un T-shirt pour sauver des vies

Textile. Thibaut Choulet et Philippe Rouvier, deux diplômés de l’Insa Toulouse, ont créé Floatee, le premier T-shirt anti-noyade destiné aux enfants.

Floatee : un T-shirt pour sauver des vies
Thibaut Choulet et Philippe Rouvier. (Crédit : DR)

Philippe Rouvier et Thibaut Choulet se sont rencontrés il y 12 ans sur les bancs de l’Insa, à Toulouse. Une fois diplômés, et bien que travaillant dans le même secteur, l’aéronautique, les deux amis ont suivi des cursus professionnels bien distincts, jusqu’à ce qu’un événement tragique ne les rapproche à nouveau. Durant l’été 2021, Philippe Rouvier est en effet témoin d’une noyade. Un événement suffisamment éprouvant pour conduire Philippe Rouvier à s’interroger. « Il était impensable qu’aucun dispositif n’ait été créé pour éviter ces drames, résume Thibaut Choulet. Or, il se trouve que pendant nos années d’études à l’Insa, nous avions justement imaginé une solution très proche de celle que nous commercialisons aujourd’hui avec Floatee. Mais à l’époque, nous ne nous sentions pas capables de la mener à bien. »


>LIRE AUSSI : Adrenagliss : des T-shirts made in Toulouse


Six ans plus tard, en quête de sens dans sa vie professionnelle, le binôme décide de tout plaquer pour lancer le projet, à savoir développer un T-Shirt qui évite la noyade accidentelle des jeunes enfants grâce à un poumon qui se gonfle automatiquement au contact de l’eau, à l’image des gilets de sauvetage utilisés pour le nautisme. Les deux amis ont travaillé pendant un an à la mise au point du produit et réalisé une cinquantaine de prototypes avant d’obtenir un modèle breveté et certifié dont la commercialisation vient de débuter sur la plateforme Ulule.

Un produit évolutif

« L’hiver, on protège les piscines avec des bâches et des alarmes, mais l’été, la plupart du temps, ces solutions sont inopérantes parce que cela prend trop de temps d’enlever et de remettre la bâche chaque fois qu’on veut se baigner, tandis que les alarmes se déclenchent souvent de manière inopportune. Ces solutions ne sont donc pas très performantes. De même, lorsque l’enfant va se baigner, on l’équipe de brassards, d’une bouée ou d’une ceinture, des dispositifs qui ne sont pas destinés à lutter contre la noyade mais des aides pour l’apprentissage de la nage et qui ne se substituent pas à la vigilance des parents. Or, la plupart des noyades ont lieu quand les enfants ne sont pas censés aller se baigner et relèvent d’un défaut de vigilance. Il n’y a donc aujourd’hui aucune solution pour prévenir ces noyades. »

Philippe Rouvier et Thibaut Choulet ont donc cherché à développer « une protection directe portée par l’enfant, suffisamment discrète et confortable pour qu’elle puisse être portée du matin au soir lorsque l’enfant évolue dans un milieu à risque ». Soucieux de l’environnement, les concepteurs de Floatee ont imaginé un produit évolutif, puisque le poumon s’adapte aux enfants de 18 mois à six ans, lavable, le système de déclenchement étant lui aussi réutilisable, via des recharges. « Au-delà de l’engouement que suscite le produit auprès des parents, les préventes sur Ulule vont nous permettre de faire la preuve du marché, pour lancer la production », précise Thibaut Choulet. Une grande partie des pièces sont en effet fabriquées en France puis assemblées en Occitanie. Les fondateurs de Floatee prévoient de vendre le produit directement sur le site www.floatee.co et dès 2024 via les grands magasins de sport et les grandes surfaces dédiées à l’enfance.

Agnès Bergon