Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Les Petits Crus : plus on est d’amateurs, plus on rit

Vin. Bertrand Castaing et Corentin Quemener, les propriétaires de l’établissement Les Petits Crus, ont créé un escape game pour rendre l’oenologie plus conviviale.

Les Petits Crus : plus on est d'amateurs, plus on rit
(Crédit : DR)

L’initiation à l’oenologie est devenue depuis quelques années monnaie courante. Encore faut-il ne pas faire tourner la tête des participants avec des concepts trop savants. Rendre la science du vin, digeste, accessible et ludique tel est en substance le défi qu’ont voulu relever deux anciens étudiants ingénieurs en agriculture de Purpan, qui au fil des années, se sont retrouvés sur le projet de restauration Les Petits Crus.

« J’ai rencontré mon associé sur les bancs de l’école. Lui, a ouvert plusieurs caves à vin et il m’a aidé dans mon projet Les Petits Crus que j’ai d’abord initié en 2016 à Paris puis à Toulouse, deux ans plus tard. J’ai toujours aimé la dégustation et les accords fromages et vins, mais les concepts proposés sur le marché étaient, à mon goût, trop scolaires et élitistes. J’ai donc décidé de créer Les Petits Crus avant de réfléchir à des initiations d’oenologie différentes de celles qui existaient déjà. Je me suis rapproché d’un créateur d’escape game qui s’est chargé de concevoir le mécanisme du jeu, le scénario, les objectifs, avec ma vision », détaille Bertrand Castaing (à droite sur la photo).

Diversifier l’offre

Il propose ainsi cette activité, notamment à Toulouse depuis 2021, laquelle séduit tout autant les particuliers que les entreprises et permet de booster les ventes du réseau Les Petits Crus – Toulouse, Paris et Clermont-Ferrand. Quid du scénario ? Libérer une bouteille protégée par un cryptex grâce à des symboles découverts à l’issue d’une dégustation d’une quinzaine de vins. Mais pour franchir cette étape, il faut auparavant dénicher des parchemins pour acquérir de nouvelles connaissances et répondre aux énigmes. Le duo voit même plus loin en développant ce concept au sein de domaines viticoles. « Nous avons reçu des demandes. Cependant, l’idée n’est pas de transposer intégralement notre modèle mais de créer un concept personnalisé selon les besoins des vignerons. Pour l’heure, nous avons réalisé quatre jeux entre 2021 et 2022, dont un en Ardèche, en Champagne, dans le Médoc et à Bergerac », précise le cofondateur.


>LIRE AUSSI : Malle d’Aventure : de drôles d’animations en Ehpad


Les deux trentenaires entendent également diversifier leur offre avec une version chocolate gaming et cheese gaming, en vue d’élargir leur clientèle. « Nous souhaitons proposer deux nouveaux concepts avec des produits que nous affichons à la carte de notre établissement. L’objectif est aussi d’attirer des familles, etc. » L’enseigne de bar à vins et à fromages qui réinvente ainsi les ateliers de dégustations, cible les producteurs de vins indépendants et biologiques et propose une vingtaine de produits à la carte. Elle s’est également associée à François Bourgon, meilleur ouvrier de France qui tient la fromagerie Xavier à Toulouse. Les cofondateurs envisagent, en parallèle, d’étendre, d’ici quatre ans, leur réseau avec 10 établissements en propre (notamment avec une ouverture prévue à Lyon bientôt) et 10 franchises (dont Bordeaux à la fin du mois). Pour accompagner leur croissance dans les grandes métropoles françaises ainsi qu’à Bruxelles, les associés prévoient très prochainement d’ouvrir leur capital à des business angels ou à des fonds d’investissement.

Jennifer Legeron