Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Malle d’Aventure : de drôles d’animations en Ehpad

Bien-être. Laure Alonso a développé Malle d’Aventure, un concept d’animations clé en main pour les Ehpad et les résidences seniors, qui aident à renforcer les liens.

Malle d'Aventure : de drôles d'animations en Ehpad
(Crédit : DR)

Les animations avec des marionnettes dans les Ehpad… très peu pour Laure Alonso, qui a créé un nouveau concept à destination des personnes âgées. Après 12 ans d’expérience dans le conseil et en interne dans les directions financières des grandes banques européennes, en 2019, elle s’est lancée dans une nouvelle aventure, « avec la ferme intention d’éviter à l’un de mes proches partant à la retraite, de ressentir un sentiment d’inutilité », explique l’entrepreneuse. Elle a, dans un premier temps, mis au point, un almanach de retraite avec des idées d’activités à piocher dans une enveloppe pour inciter à prendre un nouveau rythme de vie. En un an, elle vend plus de 1000 box. Puis, au fil des rencontres et des retours d’expérience, la jeune maman mûrit son projet et l’oriente ainsi vers les établissements pour personnes âgées avec l’ambition de créer des ateliers participatifs, stimulants et ludiques.


>LIRE AUSSI : Terroir Club, option street food 100% occitane


La Malle d’Aventure voit ainsi le jour, après une première phase d’expérimentation, entre janvier et mai dernier. Un premier kit est désormais présent dans une dizaine d’établissements en Occitanie. « Les animations dans les Ehpad et les résidences seniors manquent généralement d’originalité, sont répétitives et n’impliquent pas suffisamment l’entourage. Avec notre kit, nous avons constaté un renforcement des liens entre les résidents et également avec leur famille. Nos ateliers les replongent dans leurs souvenirs et les encouragent notamment à les partager. Ateliers manuels, chasse au trésor, sorties, petites conférences sont au programme », explique la fondatrice. Pour l’heure, le kit qui offre une animation par semaine pendant un trimestre, est déployé dans des établissements de la Haute-Garonne, du Tarn-et-Garonne, dans l’Aude et dans l’Hérault.

L’importance de bien vieillir

« Nous nous sommes concentrés sur ces départements mais l’idée est de poursuivre le maillage sur le territoire national, étant donné que nous faisons appel à des animateurs externes. Nous visons une cinquantaine d’établissements à l’horizon d’un an », explique-t-elle. L’offre comprend la formation des animateurs, un suivi personnalisé ainsi que des outils et les supports nécessaires pour animer les ateliers. Les kits sont élaborés par l’équipe, forte de sept collaborateurs non salariés. « Nous reprenons les contenus que nous utilisions pour nos box et nous les retravaillons différemment, comme la thématique du jardinier André Le Nôtre pour l’élaboration de notre premier kit et qui fonctionne bien », détaille la trentenaire.

En parallèle, l’entreprise, qui table sur un chiffre d’affaires de 150 K€, planche également sur d’autres projets. Elle a récemment remporté un appel d’offres initié par la Carsat Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon sur le thème « la prévention pour un vieillissement actif et en bonne santé des seniors ». « Cette offre concerne les seniors qui vivent à domicile. Nous apportons le contenu aux comités d’actions sociales des communes qui organisent les activités. Nous avons remporté cette offre à Quint Fonsegrives, Fronton et Castelsarrasin, et deux autres villes de Languedoc-Roussillon », précise Laure Alonso pour qui la notion du bien vieillir devient de plus en plus prégnante.

Jennifer Legeron