Informations régionales économiques et juridiques
141e année

Le patrimoine durable à l’honneur des Journées du Patrimoine

Patrimoine. De nombreux monuments occitans ouvrent leurs portes à l’occasion des Journées européennes du patrimoine.

Le patrimoine durable à l'honneur des Journées du Patrimoine
La chapelle Saint-Joseph, monument emblématique de Toulouse (Crédit : Pixabay)

La 39ème édition des Journées européennes du patrimoine qui se déroule du 16 au 18 septembre met à l’honneur le patrimoine durable. Sur l’ensemble du territoire de la région, les propriétaires publics et privés de monuments historiques, les associations de sauvegarde et de valorisation du patrimoine, les restaurateurs et conservateurs de biens patrimoniaux, guides conférenciers et architectes accueilleront le public pour le sensibiliser aux différentes initiatives permettant de concilier valorisation et sauvegarde du patrimoine et protection de l’environnement. En Haute-Garonne, sous la houlette du Conseil départemental, une quinzaine de lieux seront ouverts à la visite : du château de Laréole aux musées d’Aurignac et de Saint-Bertrand- de-Comminges, à celui de Toulouse consacré à la Résistance et à la Déportation, de la Médiathèque de Labège aux Archives départementales et à l’Hôtel du département, de la Galerie 3.1 à l’Espace Roguet.


>LIRE AUSSI : « Fernand Léger, la vie à bras-le-corps », jusqu’au 6 novembre au musée Soulages de Rodez


À Toulouse, cette nouvelle édition des Journées du patrimoine sera marquée par l’inauguration le 17 septembre, de la chapelle Saint-Joseph, monument iconique de la Ville rose. Restauration des décors muraux en faux marbre, des peintures, des sculptures, des vitraux et du mobilier, consolidation des charpentes, reprise des voûtes et des plafonds, mise aux normes de l’électricité, du chauffage, de l’éclairage… c’est une rénovation complète dont a bénéficié l’édifice classé longtemps fermé à la visite. En 2015, à la demande du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, le CHU, propriétaire des lieux, en a confié la gestion à la municipalité, qui a entrepris de restaurer le site et de l’ouvrir aux Toulousains. La chapelle Saint-Joseph, désacralisée en 2015, propose désormais un parcours de visite interactif qui permet notamment de découvrir la vie à la Grave au temps du Grand Renfermement, une collection d’objets religieux, le témoignage d’historiens et de Toulousains qui ont travaillé ou été soignés à l’hôpital.

Redécouvrir le patrimoine départemental

En Tarn-et-Garonne, durant ces trois journées, les occasions ne manqueront pas non plus de redécouvrir le patrimoine départemental, public et privé, tel le Petit-Paris, à Vaissac, une reproduction miniature de la ville de Paris à l’échelle 1/130ème. Nichée dans un jardin exotique, cette maquette étonne par le réalisme de ses bâtiments, de ses monuments, de ses cours d’eau, de ses buis taillés à la française. Véritable travail de précision, sa construction a nécessité 14 ans d’investissement à son créateur, Gérard Brion, maquettiste designer et dessinateur.

Autre pépite à découvrir en Tarn-et-Garonne : le musée des Arts de la table abrité dans l’abbaye de Belleperche à Cordes-Tolosannes, fondée en 1143. Sur des tables dressées et dans de nombreuses vitrines, mille objets de faïence, de porcelaine, de verre, d’orfèvrerie, racontent l’histoire des objets utilisés depuis le Moyen Âge pour boire et manger. Les anciennes chambres d’hôtes restaurées accueillent la représentation permanente de la collection Valfré (théières de grès chinois du XVIème au XXème siècle et objets du thé européens).

Rédaction GdM