Informations régionales économiques et juridiques
140e année

Travail hybride, nouvelles technologies : quel est l’avenir du monde professionnel ?

Travail. À l’heure où la réouverture de leurs bureaux redevient une option viable et sûre, beaucoup d’entreprises expérimentent différents modèles–télétravail à temps plein, retour au présentiel, et surtout travail hybride.

Mais de nombreux dirigeants se posent encore une même question : quelle est la bonne approche ? Chacun a sa propre idée, et chaque entreprise a ses besoins et exigences. Néanmoins, de nombreuses en quêtes menées renseignent sur l’évolution de la vision et des attentes des professionnels quant à leurs lieux et modes de travail préférés.

Comment la pandémie a changé la perception des employés

En dépit des nombreux avantages du télétravail, les salariés les plus jeunes comme les plus anciens sont enclins à faire leur retour au bureau. Une majorité d’entre eux affirment que la possibilité de rencontrer physiquement leurs collègues est désormais un élément plus important à leurs yeux qu’avant la pandémie, et que chaque génération peut apprendre des autres sur le lieu de travail. En outre, l’intégration des plus jeunes générations dans un environnement distant peut s’avérer difficile pour les responsables, et pénible pour les employés eux-mêmes.

Privés d’opportunités d’interagir, de développer leur réseau ou d’appréhender les dynamiques internes, les nouveaux employés ont alors du mal à s’intégrer. Et en effet, pour les jeunes professionnels, il est difficile de se tenir informé de l’actualité de l’entreprise et de ne pas se sentir isolé ou même d’accumuler les heures supplémentaires en télétravail. Cependant, dans l’ensemble, les professionnels sont en accord sur un point – celui de la nécessité d’équilibrer travail au bureau et à distance. Cette approche hybride séduit en effet la majorité des employés dans tous les pays européens.

En d’autres termes, la principale exigence des jeunes et des générations précédentes est la flexibilité. Selon Viola Kraus, psychologue s’intéressant à l’avenir du monde professionnel, les jeunes générations considèrent la flexibilité au travail comme un acquis, et ne sont tout simplement pas disposées à accepter une offre d’emploi pour une entreprise ne proposant pas ce modèle.

Comment la pandémie a changé les attentes des employés vis-à-vis de l’entreprise

Le retour au bureau fait encore l’objet d’une réelle demande, celui-ci représentant le coeur et l’âme de l’entreprise. Cet espace stimule la créativité, la productivité et la positivité reflètent la marque et la culture de l’organisation. Cependant, la réalité est que de nombreux environnements de travail doivent être réinventés et reconçus afin de répondre aux nouvelles attentes en matière de collaboration et d’interactions des professionnels à la suite de la pandémie. L’une des principales problématiques est le manque de technologies adaptées.

Non seulement les employés s’attendent à y trouver des équipements et logiciels de pointe, mais ils veulent également une intégration transparente entre les outils utilisés en télétravail et au bureau. Essentiellement, la frontière entre bureau et domicile doit être imperceptible. Autre élément dissuasif : la colocation d’entreprises. Le partage de mêmes locaux par plusieurs sociétés est souvent source de distractions, nuit à la capacité d’adaptation aux besoins spécifiques de chaque entreprise, et surtout, brouille la culture et les valeurs de l’organisation.

Autre aspect majeur amené à dissuader les professionnels à faire leur retour sur le lieu de travail : les restrictions liées à la disposition des locaux. L’époque où l’on était assis au bureau de 9 à 17 heures est évidemment révolue, et les stratégies d’agencement des bureaux doivent refléter ce changement. Les salariés reviennent en entreprise pour collaborer et interagir, et une portion significative des locaux doit donc répondre à ce besoin. Les entreprises cherchant à attirer les meilleurs talents et à encourager leurs employés à faire leur retour sur le lieu de travail doivent passer par une transformation complète pour accroître leur agilité.

Les salariés ont besoin d’une variété d’espaces de travail et de réunion. Il peut s’agir de salles de visioconférence, d’espaces dédiés à la créativité, ou même d’aires d’évasion ou de sociabilisation informelle. L’adoption de mobilier adaptable, d’écrans mobiles pour plus de confidentialité, de fauteuils légers et autres technologies telles que les affichages interactifs qui permettent aux employés de travailler ensemble sur un même écran.

Ces outils sont susceptibles de transformer rapidement un bureau rigide en hub de collaboration flexible. Les entreprises doivent donc saisir cette opportunité unique pour rompre avec leurs vieilles habitudes et de combler le fossé entre travail et télétravail grâce aux nouvelles technologies.

Par Rob Davis, responsable solutions et services chez Sharp Europe